• **SURMONTER LA PERTE D'UN ÊTRE CHER **


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    SURMONTER LA PERTE D'UN ÊTRE CHER 

     

     

     

     

    « Epanchez devant Lui votre coeur... »    Psaume 62.8





    Voici 5 conseils pour vous aider à surmonter la perte d'un être cher :

    1- Assumez votre douleur.

     

    Les émotions telles que la colère, la peur, le souci, la dépression, l'amertume, le désarroi et la douleur du deuil sont normales.

     

    Il n'est pas bon d'essayer de les réprimer ou de prétendre qu'elles n'existent pas. Dieu nous a créés avec des émotions : Il ne s'attend pas à ce que nous prétendions être joyeux lorsque nous souffrons de la perte d'un être aimé. « Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés ! » (Matthieu 5.4). Soyez honnête avec Dieu : « Epanchez devant Lui votre coeur... » et Il vous consolera.






    2- Acceptez le soutien des autres. Se réfugier dans la solitude, après le choc d'une tragédie, est une erreur. Nous avons tous besoin de l'encouragement et de l'aide des autres. Nous sommes censés porter les fardeaux les uns des autres. « Aidez-vous les uns les autres à porter vos fardeaux » (Galates 6.2).

    3- Choisissez la bonne attitude. Si vous choisissez de faire preuve d'amertume, vous risquez de vous blesser encore plus et de fermer la porte à la joie qui viendra, car il est impossible d'être heureux et amer en même temps. Après chaque catastrophe naturelle nous entendons certaines victimes affirmer : « Nous avons tout perdu et notre douleur est immense, mais nous travaillerons tous ensemble, comme une grande famille et nous rebâtirons ce qui peut l'être », et d'autres se lamenter : « Ma vie est finie, je ne peux plus continuer, je ne m'en sortirai jamais... » A vous de croire que vous êtes seul devant la tragédie ou que Dieu est à vos côtés, et qu'avec Son aide vous vous en sortirez !







    4- Sachez que votre joie viendra de Dieu. Aucun lien n'existe entre les circonstances qui vous accablent et votre joie. La joie prend son origine dans votre coeur. Elle est fonction de la personne en qui vous avez placé votre confiance, pas de vos émotions ou impressions passagères.

    5- Concentrez votre esprit sur ce qui vous reste, pas sur ce que vous avez perdu. Comptez les bienfaits que vous avez reçus et remerciez-en Dieu. La reconnaissance ne peut s'accommoder du désespoir







    © Bob GASS

      

     

     

     


      

      fleur85.gif

     

     

     

     

     

     

       


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Novembre 2012 à 13:40

    Bonjour

    Ouin le plus difficile fut le départ de ma belle soeur il y a 40 ans, elle en avait 21....

    Fraternellement

    Jean

    2
    Vendredi 30 Novembre 2012 à 19:55


    BONSOIR ROSIA



     POUR LE PREMIER DU MOIS DE DECEMBRE



     



    TEMPS DU JOUR  01/12/2012



    AMITIES -BISOUS



     56MELDIX77   



        le Briard        Breton 



    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :