• *!Obéir au Prince de la vie!*

    Obéir au Prince de la vie

     

    Moi, je suis la résurrection et la vie : celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra et quiconque vit, et croit en moi, ne mourra point, à jamais. Crois-tu cela ?

    Jean 11. 25, 26

    Les témoignages de l'Éternel sont sûrs, rendant sages les sots.

    Psaume 19. 7

     

    Obéir au Prince de la vieObéir au Prince de la vieObéir au Prince de la vieObéir au Prince de la vieObéir au Prince de la vieObéir au Prince de la vieObéir au Prince de la vieObéir au Prince de la vie

     

    Lazare, l'ami de Jésus, est mort. Son corps est déjà couché dans la grotte qui sert de tombeau.

    La décomposition a commencé son oeuvre : il est là depuis quatre jours.

    Jésus s'approche de la tombe et commande d'ôter la pierre qui en ferme l'accès.

    Il faut, en effet, que l'état désespéré du mort puisse être dûment perçu par chacun des nombreux assistants.

    Face à face se trouvent maintenant, comme pour un combat singulier, la Mort qui a sur l'homme pécheur des droits imprescriptibles, et Celui qui vient de se désigner comme la Résurrection et la Vie.

     

    Obéir au Prince de la vieObéir au Prince de la vieObéir au Prince de la vie

     

     

    Intense est le suspense ! Qui va gagner ?

    Alors Jésus lève les yeux, s'adresse à son Père, puis donne au mort lui-même un ordre bref et puissant : Lazare, sors dehors !

    Aussi simplement que cela, celui-ci se dresse et s'avance au devant d'assistants au souffle coupé.

    Déliez-le donc, doit dire Jésus aux disciples, paralysés par la stupeur.

    C'est la manifestation publique et incontestable de la gloire de Dieu, comme Jésus l'avait annoncé à Marthe, sœur de Lazare.

    La puissance et l'amour de Jésus sont mis en évidence.

    Plusieurs de ceux qui ont assisté à la scène croient en lui (v. 45), mais dès lors les chefs décident sa mort.

     

    Obéir au Prince de la vieObéir au Prince de la vieObéir au Prince de la vie

     

    Tel est l'homme devant Dieu : il rejette tous les témoignages divins.

    Mais il est des faits qu'il faudra bien qu'il accepte : la mort, et le jugement qui la suivra. « Il n'y a maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus »

    (Romains 8. 1).


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Août 2016 à 05:30

    Bonjour  Rosia

    Avant dernier jour d'août

    Qu'il soit lumineux et bleu

    Avec la continuité d'une fin d'été

    Pour nous visite d'un parc animalier

    Bon mardi a vous

    HISTOIRE  HOMME  -  FEMME   31/08/2016 

    Amitiés [*)¤(*] Bisous

       56MELDIX77   

       le Briard      Breton   

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :