•   



     




     

     

     

     





     

     

    De fait, après sa conversion, Karla n'était plus la même personne.
     
     
     Elle vivait comme une résurrection.
     
     
     Elle vivait enfin, libérée de ses démons qui n'avaient plus de pouvoir sur elle.
     
     
     Pour tous les témoins de sa régénération - geôliers et prisonniers, elle était devenue un autre être, réellement touché par la Grâce, une personne maintenant douce, aimable, partageant sa foi et son amour avec ses codétenues.
     
     
     Et ce furent 12 années sans faille de vie transformée.

     

     




     

     

     

     

     

     

     

     

      Ce n'est rien d'être libre ou en prison; ce qui est quelque chose, c'est d'être une nouvelle créature.

     
     
     
     Maintenant, Dieu, dans son amour infini, réservait une autre grande joie à son enfant.
     
     
     
     Cette nouvelle créature, toute de douceur et de compassion, avait comme un visage d'ange.
     
     
     
     Ce qui n'échappa pas au jeune aumônier célibataire de la prison d'Huntsville, le pasteur Dana Brown.
     
     
     
    "La première fois que je l'ai vue, dit-il, j'ai senti la main de Dieu qui se posait sur mon coeur."

     

     

     

     

     


     

     



     
     Le dernier jour.
     
     
     
     De tendres sentiments unirent bientôt la condamnée et le serviteur de Dieu.
     
     
     
     Leur mariage eut lieu le 24 juin 1995.
     
     
     
     Mais ils ne pouvaient, bien que mari et femme, se voir qu'au parloir et derrière une vitre épaisse.
     
     
     
     Jamais ils ne purent se toucher !
     
     
     
     Quelqu'un a dit de cette défense radicale :
     
     
     
     "Mais c'est de la barbarie !"
     
     
     
     Je le pense aussi

     

     





     

     

     
     
     
      
     
     Les jours précédant la date fatale, il y eut plusieurs interviews télévisés de Karla, et nous l'avons vue - et le monde entier a pu la voir -, très calme, paisible, et même souriante.
     
     
     
     La seule chose que demandait Karla, c'était le pardon et la pitié : on les lui a refusés !

    "Le dernier jour, dit le pasteur Brown, le matin de son exécution, j'aurais tout donné pour pouvoir la serrer dans mes bras !
     
     
     
     On n'a même pas eu le droit de se toucher la main !
     
     
     
    C'est derrière une vitre que nous avons parlé et prié ensemble...
     
     
     
    Avant de mourir, Karla m'a fait promettre de ne pas être amer à l'égard du gouvernement... J'ai assisté à son exécution.
     
     
     
     Elle voulait que je sois avec elle jusqu'au dernier moment.
     
     
     
    Mais c'était insoutenable ! Je n'oublierai jamais sa voix :
     
     
     
    "Baby, n'oublie jamais une chose : de l'autre côté de la vitre, il y a des gens, pas des numéros, mais des êtres humains."
     
     
     
    Elle, Karla, elle n'était que le matricule 777... "
     
     
     
     
      

     

     

     

     

     

      Puis le bourreau, qui est aussi le Directeur de la prison, lui a demandé de prononcer ses dernières paroles.

     
     
     
     Alors, elle a demandé pardon aux parents de la victime de son double meurtre, puis elle a remercié ceux qui l'ont soutenue.
     
     
     
     Enfin, elle a dit :
     
     
     
     "Je vous aime tous. Maintenant, je vais me retrouver face à face avec Jésus."
     
     
     
     Le bourreau écrasa une larme.


    Karla Tucker, la graciée de Dieu, était là, entravée sur la table de mort, son visage n'exprimant que la douceur et la tranquillité, et même à la dernière minute, elle souriait !
     
     
     
     Miracle de l'Esprit !
     
     
     
     Il était 18 h 45 ce mardi 3 février 1998.
     
     
     
     Cette jeune femme suppliciée fait désormais partie de la glorieuse phalange des rachetés par le sang de Christ, elle est entrée dans la "Maison de Dieu".
     
     
     
     
     (Ephésiens 2/19)

     

      

     
     


     
     
     
     
     
    © Merci à Joy auteur du blog "Torrent d'amour"
    Pour visiter son blog ==>>LINK
     
     
     
      
     
      

     

     

      fleur85.gif





     

     
     

    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique