• Le piège des pharisiens (1)

     

    Texte de référence: JEAN 8:1

    Les évangiles nous racontent l'opposition des sectes juives ( Pharisiens, sadducéens) à l'enseignement de Jésus.

    Les pharisiens étaient particulièrement attachés à la loi de Moïse et aux respect de la tradition des anciens. Ils s'opposaient à l'enseignement de Jésus.

    Les pharisiens amènent à Jésus, une femme surprise en flagant délit d'adultère. Or, selon la loi, les deux fautifs, l'homme et la femme devaient mourrir. Ou se trouve l'homme dans cette histoire ???

    La motivation réelle de ces hommes c'est qu'ils voulaient tendre un piège à Jésus

    *Soit Jésus confirme la condamnation de cette femme

    *Soit il s'oppose à l'enseignement de moïse, à la loi

    Mais Jésus n'est pas dupe, Il connaissait les pensées des pharisiens, car rien n'est caché devant Lui, mais tout est à nu et découvert aux yeux de Celui à qui nous devons rendre compte.

    -Qu'a fait Jésus ?

    Il s'est baissé en écrivant par terre, il refuse de répondre directement à la question posée.

    En homme sage, Jésus prend le temps necessaire pour confondre ses adversaires.

    Ce texte ne nous dit pas ce qu'il écrivait. Mais on pourrait supposer par exemple qu'il écrivait les differents péchés de tous ceux qui étaient venus lapider la femme.

    La liste était bien longue

    -Vols

    -Convoitises

    -Parjures

    -Avarices.....

    Mais voyons un peu la femme adultère

    La femme semble se dire, pour moi plus d'espoir et se résigne alors à attendre la première pierre. Elle était là, n'osant pas dire un mot, elle qui était montré du doigt, détesté par ses pharisiens si juste d'apparence.

    Durant ces instants terrible toute la vie passée de cette femme lui revient en mémoire.Rien de bon, mais tout n'était que misère morale et péchés.

    Et sa misère est accentuée par l'homme qui écrivait par terre, car elle voit la sainteté et la perfection de Jésus, Lui l'homme sans péché.

    Les pharisiens étaient là, peut être les pierres à la main, attendant le feu vert du Seigneur.Elle était là, honteuse attendant la mort atroce. On devait lui lancer des pierres jusqu'à ce que la mort s'ensuive.

    Jésus allait-il la condamner ? Toutes ces questions << bouillonnent>> en elle.

    Tout à coup, le Maître se relève, et une lueur d'espoir pour elle; car elle entend le défi du Seigneur à ces pharisiens:

    "Que celui de vous qui est sans péché, jette la première pierre contre elle"

    Accusé par leur conscience nous dit les évangiles.

    Oui hier, certains avaient volé, d'autres aussi comme cette femme commis aussi l'adultère ( Celui qui regarde une femme pour la convoiter à déjà commis avec elle un adultère dans son coeur). D'autres avaient commis des parjures.

    Tous d'une manière, ou d'une autre avaient failli à la loi de Moïse.

    Peu à peu , ils se sont retirés. Du plus grand jusqu'au plus petit. Du percepteur d'impôt jusqu'aux pharisiens. Plus personne.

    Alors Jésus s'est retrouvé seul avec la femme et ne la condamne pas non plus, mais lui dit: << Va et ne pèche plus>>.

    Jésus à offert la liberté et le pardon à cette femme, car la grâce et l'amour de Jésus ont surpassé les exigences de la loi

    Demain, nous verrons la suite de ce message

    Bonne journée à tous


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Pierre
    Lundi 27 Août 2012 à 15:28
    Pierre
    Merçi didier pour tes commentaires. Effectivement les pharisiens n'existent plus mais ce qui les caractérisait est toujours réel.

    C'est comme la femme Jézabel qui était dominé par des esprits séducteurs . Elle a entraîné beaucoup de juifs à l'idôlatrie, elle est morte dans de tristes condiions.

    Mais l'esprit de Jézabel est toujours présent car le Seigneur JESUS l'a dénoncé dans l'église de Thyatire (Apoca.2V.20). Que le Seigneur nous garde et nous préserve de toutes ses choses.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :