• **La corde et la vache **

    **La corde et la vache **



    Un homme vint voir un pasteur : il avait quelque chose sur la conscience et désirait le confesser :


    - Cela me pèse jour et nuit et ne me laisse aucun repos.


    - Qu'est-ce donc ?


    - Je n'ose pas le dire ; c'est trop pénible.


    - Il faut pourtant l'avouer, sinon vous n'aurez pas de repos.


    - J'ai volé.


    - Et quoi ?


    - Une corde.


    - Eh bien ! dit le pasteur, rapportez-là à celui à qui vous l'avez prise. Dites-lui vos regrets, et l'affaire se réglera sûrement.

     

    ~~/~~/~~


    Peu de jours après, le voleur reparut et dit qu'il n'avait pas retrouvé la tranquillité d'esprit.
     

    - M'aviez-vous tout dit ?
     

    - Non !
     

    - Eh bien ! dites-moi toute la vérité, cette fois-ci.
     

    - C'est que, au bout de la corde, il y avait quelque chose, dit-il en hésitant.
     

    - Il… il… y avait… une vache.
     

     

    ~~/~~/~~

     

    Beaucoup sont disposés à avouer la corde, mais pas la vache. Aussi, il n'y a pas de pardon reçu, pas de paix, pas de transformation de la vie. La Parole de Dieu déclare :

    " Si nous confessons nos péchés à Dieu, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et nous purifier de toute iniquité "

    (1 Jean 1:9).


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Juin à 17:27
    C'est tellement vrai
    Que le nom de l'Eternel soit béni
    Gros bisous créoles
    2
    Samedi 3 Juin à 04:19

    Bonjour  Rosia

    Aujourd'hui samedi,

    mon passage matinal

    pour vous souhaitez

    trois belles journées

    pour ce week end a rallonge

    de la fête de la pentecôte,

    qu'il soit de détente, d'amour,

    d'espoir et de beau temps

    avec tout les ingrédients

    que vous mettrez dedans.

    Amitiés { * # * } Bisous

      56MELDIX77   

      Le Briard      Breton   

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :