• L'APPEL À L'AMOUR (1)

      


     


     





      
     L'APPEL À L'AMOUR (1) 

     

     

     




    « Que votre façon de vivre soit inspirée par l'amour. »   Ephésiens 5.2




     


     

    Si nous examinons avec honnêteté nos actions quotidiennes, nous sommes forcés de constater souvent un contraste énorme entre les choses qui, selon nos propres affirmations, sont les plus importantes dans notre vie et toutes celles auxquelles nous consacrons le plus clair de notre temps, de notre argent et de notre énergie !

    Par exemple certains couples passent quatre fois plus de temps à regarder la télévision qu'à se parler.

    On dit qu'au sein d'une famille normale, les parents passent en moyenne quatre heures par jour les yeux fixés à leur écran de télévision, alors qu'ils expédient leurs courses en une heure et consacrent à peine six minutes à jouer avec leurs enfants !

    Et bien sûr, le fossé s'élargit un peu plus tous les jours.



     

     

    Dans le film "City Slickers" (titre français : "La vie, l'amour, les vaches"), l'acteur et humoriste Billy Crystal, debout devant les élèves de l'école de son fils, entreprend de leur enseigner une leçon qu'ils ne sont peut-être pas encore prêts à assimiler !

    Voilà ce qu'il leur dit :

    « Appréciez jusqu'à la dernière goutte cette période de votre vie, les enfants, parce que c'est la seule où tous les choix sont encore possibles et cette période disparaîtra très vite. Tant que vous être adolescents, vous vous imaginez pouvoir tout faire et vous agissez donc en toute liberté. Entre vingt et trente ans, vous ne verrez pas le temps passer... Entre trente et quarante vous serez très occupés à fonder une famille, à gagner un peu d'argent, tout en vous disant : « Mais, qu'ai-je donc fait de ma jeunesse ? » Après quarante ans, vous vous mettrez à prendre du ventre, à acquérir un double menton, vous trouverez que la musique joue toujours trop fort et vous découvrirez, héberlués, que l'une de vos petites amies des années lycée vient de devenir grand-mère... Après 70 ans, on passe le plus clair de son temps à errer dans les galeries commerciales à la recherche du meilleur des yaourts bulgares, tout en marmonnant : « Comment se fait-il que les enfants n'aient pas encore appelé ? »





     



    Si vous remarquez qu'un fossé se creuse entre ce que vous prétendez être important et ce que vous faites effectivement de votre vie, réagissez sans plus tarder !

     Même si vous devez changer de manière radicale votre mode de vie, ne laissez pas passer l'occasion, elle risque de s'enfuir très vite !

    L'appel à l'amour reste le plus souvent discret, n'attendez pas d'être acculé au mur pour vous décider à l'écouter !





     






     © Bob GASS 

     

      fleur85.gif




     


       


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 14 Janvier 2015 à 19:38

    Rosia est bien là ....très bonne soirée

    2
    Samedi 17 Janvier 2015 à 05:58

     

    Bonjour  ROSIA

    Bon week end à vous

    Que votre repos

     Soit doux et revitalisant

    Lundi sera bientot là...

    Deux jours de repos à apprécier

    Et  à remplir d'émotion

     Bisous & Amitiés

     Bien au chaud moins 4° a 05 heures 30

        56MELDIX77    

       le Briard     Breton    

    http://aveclaphoto.eklablog.com/

    3
    Samedi 17 Janvier 2015 à 12:48
    ROSIA*

    Bonjour Meldix-----

    Je te remercie pour tes passages qui font plaisir---------

    Je ne suis pas souvent sur la blogos---------mais je ne vous oublie pas------

    Gros bisous---------------------

    4
    Lundi 19 Janvier 2015 à 06:00

    Bonjour  ROSIA  

    Meeci pour votre passage

    Cela fait chaud au coeur

    Après un week end plus que frais  

    Et un arrosage a saturer la terre

     Les rivières partent en vadrouille

    Avec un maximum de cinq degrés

     Un dimanche des plus tristounet.

     Pour passer un bon lundi

    Se calfeutrer bien au chaud  

    Dans ses dépendances

     Bisous  & Amitiés

        56MELDIX77   

       le Briard     Breton    

    http://aveclaphoto.eklablog.com/

     

    Car il ne sert de rien à l'homme qu'il vieillisse,

     - A chaque âge, il arrive ignorant et novice,

    - Sur nos derniers hivers et sur notre âge éteint,

    - La sagesse versant une lumière pâle,

    - Brille comme la lune aux doux rayons d'opale, 

     - Aux heures de la nuit où l'on ne fait plus rien.

     Alphonse Karr 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :