• IL DONNE LIBREMENT ET GRATUITEMENT

      


     

     

     




    IL DONNE LIBREMENT ET GRATUITEMENT

      



    Celui qui n'a pas épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il point aussi toutes choses avec lui?  
    (Romains 8:32)






    Si nous n'avons pas ici une promesse en forme, nous l'avons en fait.

    Que dis-je?

    C'est plus qu'une promesse, c'est une accumulation de promesses: un amas de rubis, d'émeraudes, de diamants dans une châsse d'or.

    La réponse et la question de notre texte sera toujours de nature à nous encourager.

    Que peut refuser le Seigneur, après qu'il a donné Jésus, son bien-aimé?

    Si nous avons besoin de tout ce qui est dans le ciel et sur la terre, il nous l'accordera; car s'il eût eu une limite aux dons de son amour, il eût gardé son Fils.






    De quoi ai-je besoin aujourd'hui?

    Je n'ai qu'à lui demander.

     Je peux le faire avec instances, mais sans qu'il y ait à user de pression pour extorquer de la main du Seigneur un don fait à contre-coeur; car il aime à répandre libéralement.

     Il nous a donné son Fils de sa libre volonté.

    Qui aurait eu assez de hardiesse pour faire une semblable demande?

    C'eût été de notre part une présomption bien grande.






     Mais il a donné son Fils unique, et puisqu'il
    a fait ce sacrifice, ne peux-tu pas, ô mon âme, avoir confiance en ton Père céleste et croire qu'il te donnera toutes choses avec lui?

    Ta pauvre prière, si la force était nécessaire, n'en aurait aucune auprès de sa Toute-puissance.

     Mais son amour, comme une source surabondante, jaillit de son coeur pour t'inonder et déborder par dessus tous tes besoins.





    © C.H.Spurgeon 

      fleur85.gif




     


       


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Avril 2015 à 12:43

    petit bonjour en passant

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :