• ~~ Conflit entre émotions et foi ~~

      









     






    CONFLIT ENTRE EMOTIONS ET FOI




    « Mon âme est triste jusqu'à la mort... »
       

     

    Marc 14.34





    N'avez-vous jamais entendu ces paroles :

     « Vous ne devriez pas ressentir de tels sentiments. Si vous faisiez davantage confiance à Dieu, vous ne vous seriez pas aussi abattu et désespéré. Vous avez besoin d'une bonne dose supplémentaire de foi et de prière ! »

    Quand tout s'écroule autour de vous, des amis bien intentionnés s'imaginent que de telles affirmations vous remettront sur pied en rien de temps !

    Mais c'est plutôt le contraire qui arrive, n'est-ce pas ?






    Vous souvenez-vous des amis de Job ?

    Que devons-nous faire lorsque nous ressentons de telles émotions, lorsque le doute, l'anxiété, le découragement envahissent notre coeur ?

    1- Comprendre et accepter que les émotions ne sont ni bonnes ni mauvaises.

    Eprouver du doute, de l'anxiété, du découragement... ne vous rendront pas moins spirituel, et ne pas les ressentir ne fera pas non plus de vous une personne plus spirituelle !

    Ce ne sont que des émotions humaines, rien de plus.

    Personne n'éprouva de souffrance émotionnelle plus intense que Jésus.

     C'est Lui qui affirma :

     « Mon âme est triste jusqu'à la mort... »

     Il ressentit alors une douleur si forte qu'Il s'imagina sur le point de mourir de tristesse à l'endroit même.
    L'intensité de cette émotion l'amena au seuil de la mort !

     Pourtant Il ne cacha ni ne refusa d'assumer Ses émotions.

     Pas plus qu'Il ne se condamna lui-même pour les avoir ressenties ou les voir exprimées.

    Refuser de les accepter ne fait qu'accentuer notre douleur émotionnelle.

    Jésus les géra de manière saine, sans les passer sous silence.

    Au moment le plus pénible, Il pria par deux fois :

     « Père... éloigne de Moi cette coupe de douleur »

    (Marc 14.36).

    Son Père ne Le réprimanda pas, ni ne Le condamna pour avoir exprimé Son désir d'éviter la souffrance à venir et les émotions qui Le torturaient alors.

    Il ne vous condamnera pas non plus, ni ne vous réprimandera si vous faites la même chose.






    2- Comprendre que nos émotions ne peuvent dicter nos choix ni les influencer.

    Nous pouvons ressentir des émotions négatives et destructrices et pourtant faire de bons choix !

    Bien qu'écrasé de douleur, Jésus continua en disant :

    « Toutefois, non pas ce que Je veux, mais ce que Tu veux »

    (Marc 14.36).

    Vous aussi choisissez d'obéir à la volonté de Dieu, quelles que soient vos sentiments et Il vous fournira la force d'aller de l'avant, malgré les difficultés et la souffrance.

     








    © Bob GASS

      fleur85.gif



     

       


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :